Les différentes formes d’agressivité chez le chat

Le chat est naturellement un animal solitaire qui ne présente pas de meute ou de comportement social, contrairement aux chiens. Mais, il peut arriver parfois qu’il manifeste des traces d’agressivité qu’il est souvent difficile de traduire. Elles peuvent résulter de divers facteurs comme la peur, le degré de socialisation, les odeurs désagréables, etc. Découvrez alors dans la suite de votre lecture quelques formes d’agressivité chez le chat.

L’agressivité territoriale

L’agressivité du chat résulte très fréquemment de la protection du territoire. Elle peut s’exercer contre d’autres animaux ou même contre les hommes. En milieu sauvage, il n’y a pas d’agression en périodes de chaleur. Les agressions se manifestent entre les femelles qui protègent leurs petits et les mâles qui ont tendance à protéger leur milieu ou territoire. L’agression territoriale est assimilable en partie à un problème de socialisation.

A voir aussi : Quels sont les avantages et les inconvénients d'avoir un chat?

En effet, plus le chat est sociable, plus il pourra partager son espace avec ses amis tout en chassant ses ennemis. C’est un caractère qui s’acquiert dès le bas âge. C’est pourquoi il est important de l’habituer à vivre avec d’autres animaux.

A lire également : L'alimentation féline : les conseils indispensables pour une nourriture équilibrée et saine pour votre chat

L’agression par prédation

Le chat est naturellement un animal prédateur, ce qui peut parfois réveillon lui des crises d’agressivité. L’agression par prédation est souvent due à un manque d’exercice, d’attention ou à un manque de nourriture. Ainsi, il est important de prendre du temps avec lui, de jouer avec lui afin de lui éviter l’ennui. Vous devez également veiller à la qualité de son alimentation. Plusieurs propriétaires, pour des raisons d’indisponibilité, partagent deux repas par jour à leur chat.

Ce qui est une grosse erreur ! Il est capital de diviser les repas en plusieurs portions tout au long de la journée. Vous pouvez aussi mettre de petites friandises dans les coins de la maison pour réveiller le petit prédateur qui est en lui. Vous pouvez aussi mettre en plein griffoir pour lui permettre de bien se défouler en votre absence.

L’agressivité redirigée

L’agressivité redirigée consiste pour le chat à diriger, en présence d’un stimulus, son énervement vis-à-vis d’une cible extérieur au stimulus. Le stimulus peut être variable et même non perceptible par les humains. Il peut s’agir par exemple d’un bruit, d’une odeur, des ultrasons, d’un chat à l’extérieur, etc. Si en caressant votre chat, ce dernier entend un bruit désagréable ou qui l’effraie, il peut se retourner contre vous.

Il est important de pouvoir reconnaître un chat en excitation afin de ne pas le toucher. Toutefois, vous pouvez opter pour une thérapie comportementale pour remédier à ce type d’agressivité.