La mise-bas de la chienne

La mise-bas d’une chienne est un moment auquel certains propriétaires d’animaux aiment participer. Si c’est également votre cas, il y a des informations que vous devez connaître. Pour vous idée, voici alors tout le déroulé de la mise-bas d’une chienne.

Le moment de la mise-basa

La mise-bas d’une chienne arrive généralement entre 54 et 72 jours une fois la saillie terminée. Cependant, si à 64 jours, elle ne met pas bas, il est : conseillé de contacter un professionnel, un vétérinaire en l’occurrence. Il est en mesure de suivre la gestation et de noter les probables problèmes. Vous pouvez déjà le contacter plus tôt afin de connaître la date d’ovulation. Cette dernière permet de déterminer plus précisément le moment de la mise-bas.

A découvrir également : Guide d’achat pour aider les propriétaires de petits chiens à choisir une poussette

Notez que certaines situations peuvent retarder la mise-bas. Par exemple, l’ingestion de progestatifs est enclin à créer du retard. Ce qui peut même causer la mort des petits. Une petite portée est aussi une cause de retard de gestation chez la chienne. Pour éviter toute surprise désagréable, le mieux c’est de faire suivre votre chienne tout le temps que dure sa gestation.

Même si vous tenez à assister à la mise-bas de votre animal, il est recommandé de laisser de l’espace à votre chienne. Elle a besoin de se sentir à son aise en étant seule. D’ailleurs, une trop grande présence peut amener à des complications.

Lire également : Découvrez les races de chiens les plus appréciées et leurs particularités distinctives

Reconnaître le moment de la mise-bas chez la chienne

Lorsque vous observez votre chienne, vous pouvez facilement reconnaître le moment de la mise-bas. En effet, lorsque le moment est proche, votre chienne va commencer à s’éloigner de tout bruit ou de toute agitation. Pour ce faire, elle construit un nid et change de comportement. Vous devrez le remarquer facilement. Une perte d’appétit est : aussi considérée comme un signe de la mise-bas de la chienne. La chute de la température rectale est également un signe non négligeable. En général, elle descend à 37 ou 38 °C. Par ailleurs, un écoulement clair de la vulve est un signe de mise-bas.

Les étapes de la mise-bas

La mise-bas de la chienne se déroule en 3 étapes. La première consiste en la préparation de l’utérus. À cet instant, la chienne est plus agitée et plus inquiète aussi. Ceci est : dû aux différentes contractions de l’utérus et la dilatation du col. Elle peut durer entre 4 et 36 heures. La deuxième étape consiste en l’expulsion des chiots. L’augmentation des contractions et les contractions abdominales sont ce qui la caractérisent. Elle peut mettre bas toute seule ou avoir besoin d’un vétérinaire. Un chiot peut en effet être bloqué, ce qui est risqué aussi bien pour les chiots que pour la mère. Enfin, les annexes fœtales peuvent maintenant être expulsées.

Les signes de préparation à la mise-bas chez la chienne

Les signaux précurseurs de la mise-bas chez la chienne sont nombreux et permettent aux propriétaires attentifs de détecter les premiers indices. Il faut noter que chaque chienne peut présenter des variations dans ses comportements et symptômes propres à cette période spécifique.

L’un des signaux les plus évidents est l’augmentation de la taille abdominale. La chienne en gestation voit son ventre s’arrondir au fur et à mesure que les chiots se développent à l’intérieur d’elle. Il ne faut pas confondre une prise de poids normale liée à la grossesse avec un problème médical sous-jacent.

Un autre signe révélateur est le changement du comportement alimentaire. Certaines chiennes peuvent perdre leur appétit quelques jours avant la mise-bas, tandis que d’autres peuvent montrer une augmentation notable dans leur consommation alimentaire. Ces variations sont souvent dues aux fluctuations hormonales qui accompagnent cette phase cruciale.

Il est courant pour une chienne prête à mettre bas de chercher un endroit où elle se sentira en sécurité pour accueillir ses petits. Elle peut gratter le sol ou rechercher des zones isolées pour construire un nid douillet où elle donnera naissance à sa portée.

Au niveau physique, certains changements corporels deviennent aussi visibles lorsque l’accouchement approche. Les mamelles gonflent progressivement et prennent une couleur rosâtre due au développement des glandules mammaires en vue de nourrir les futurs chiots.

On observe parfois chez certaines chiennes des signes de nervosité ou d’agitation, ainsi que des contractions abdominales. Ces manifestations indiquent que la mise-bas est imminente et que la chienne se prépare à donner naissance à sa portée.

Les précautions à prendre lors de la mise-bas de la chienne

Lors de la mise-bas d’une chienne, il faut prendre certaines précautions afin de garantir la sécurité et le bien-être de la mère et des chiots à naître. Voici quelques mesures à prendre en compte :

Il est recommandé de créer un environnement calme et serein pour la chienne. La présence excessive ou bruyante peut perturber l’animal et entraîner des complications lors du processus d’accouchement. Il est donc préférable de réduire au maximum les distractions externes.

Il faut isoler la chienne dans une pièce où elle se sentira en sécurité. Un endroit tranquille, chaud et confortable doit être aménagé pour qu’elle puisse donner naissance sans stress.

Durant cette période délicate, il peut être utile de surveiller attentivement l’évolution du travail ainsi que les signaux émis par la chienne. Une assistance vétérinaire peut s’avérer nécessaire si des complications surviennent ou si le processus s’étend anormalement longtemps.

La propreté joue aussi un rôle crucial pendant ce moment critique. L’utilisation de gants stériles, par exemple, permettra d’éviter toute introduction indésirable de bactéries pouvant nuire à la santé des chiots ou celle de leur mère.

En cas d’intervention humaine requise pour aider à l’expulsion des chiots (par exemple lorsque le sac amniotique ne se rompt pas spontanément), il faut veiller à manier les petits avec douceur mais fermeté afin de ne pas causer de blessures accidentelles.

Une fois les chiots nés, il est primordial d’assurer une stimulation respiratoire adéquate. Les petits doivent être rapidement nettoyés à l’aide d’une serviette propre et sèche pour éliminer les sécrétions amniotiques et encourager leur respiration.

Une attention particulière doit être accordée à la chienne pendant cette période post-partum. Elle aura besoin d’un repos suffisant, ainsi que d’une alimentation spécifique adaptée à ses besoins nutritionnels accrus.

En suivant ces précautions appropriées lors de la mise-bas, vous contribuerez activement au bon déroulement de cet événement crucial pour votre chienne et sa progéniture. N’hésitez pas à consulter un vétérinaire en cas de doute ou si des complications surviennent.